La situation financière d’une personne

Combien une personne vaut-elle sur le plan financier? Combien vaux-tu sur le plan financier? Comment peux-tu déterminer ta valeur financière? Étudie l’exemple suivant dans lequel un comptable établit la valeur d’une personne et d’une entreprise.

Voici Clara Chow. Son rêve est de créer son entreprise, mais avant de se lancer, elle doit demander un prêt à sa banque.

femme qui rêve de retourner une pancarte indiquant l’ouverture de son nouveau magasin

Elle aimerait emprunter 20 000 $. La directrice adjointe de la banque s’assoit avec Clara et calcule sa valeur nette.

La valeur nette de Clara est un élément important qui va peser dans la décision de lui octroyer ou non un prêt. Pour prendre sa décision, la directrice adjointe suit ces trois étapes :

Étape 1 : Calculer le total de l’actif

La directrice adjointe dresse la liste des avoirs de Clara :

Avoirs détenus par Clara Chow

Encaisse 4000 $
Investissements 9000
Mobilier et équipement 20 000
Automobile 25 000
Total de l’actif 58 000

En comptabilité, les biens que l’on possède s’appellent l’actif. Clara a un actif total de 58 000 $.


Étape 2 : Calculer le total du passif

La directrice adjointe dresse ensuite la liste de ce que Clara doit à d’autres personnes (des créanciers). Les éléments que l’on doit rembourser s’appellent le passif.

Éléments que Clara Chow doit à des créanciers

Dette de carte de crédit 1500 $
Prêt automobile 15 000 $
Total du passif 16 500 $

Clara a un passif total de 16 500 $.


Étape 3 : Soustraire le total du passif (calculé à l’étape 2) au total de l’actif (calculé à l’étape 1)

La dernière étape pour calculer la valeur nette d’une personne consiste à soustraire le passif de l’actif. Les capitaux propres ou la valeur nette personnelle de Clara se calculent comme suit :

Total des avoirs (actif) – Total des sommes dues (passif) = Valeur nette personnelle

C’est ce que l’on appelle l’équation comptable fondamentale.

Équation comptable fondamentale

Capitaux propres ou Valeur nette = Actif – Passif

On calcule les capitaux propres de Clara en soustrayant le passif de l’actif, soit CP = A – P.

58 000 $ – 16 500 $ = 41 500 $

Le résultat du calcul indique que la valeur nette de Clara s’élève à 41 500 $. C’est ce qu’elle vaudrait, si toutes ses dettes étaient remboursées.

En comptabilité, les capitaux propres (ou l’avoir du propriétaire) est une expression qui désigne la valeur nette d’une personne. Les capitaux propres représentent un droit sur l’actif. Les capitaux propres ou la valeur nette de Clara s’élèvent à 41 500 $. Bien qu’elle possède des actifs de 58 000 $, son droit sur ces actifs ne s’élève qu’à 41 500 $.

L’actif de Clara étant nettement plus élevé que son passif, la banque décide de lui accorder le prêt dont elle a besoin pour démarrer son entreprise.

Si son passif était plus élevé que son actif, la banque refuserait probablement de lui consentir un prêt. En effet, une banque s’assure toujours qu’il y a assez d’actif pour rembourser le prêt, au besoin.

À toi de jouer!

À ton tour, maintenant. Imaginons que tu souhaites démarrer une entreprise Internet. Tu n’as pas besoin d’acheter d’équipement, mais tu aimerais avoir des fonds pour financer la publicité et une étude de marché. Avant de te rendre à la banque, tu décides de faire le point sur tes finances personnelles et d’établir ta valeur nette.

Reprends les trois étapes énoncées précédemment dans l’exemple de Clara, afin de démarrer ton entreprise fictive.

Voiture : 12 000 $

Prêt automobile : 8500 $

Fonds en banque : 3250 $

Placements : 8000 $

Marge de crédit à rembourser : 2200 $

Carte de crédit à rembourser : 500 $

Crée et remplis un tableau comme ci-dessous, puis compare ton travail à la réponse suggérée fournie ici.

Total de l’actif

-

Total du passif

=

Valeur nette

=

  • Que peux-tu conclure au sujet de ta valeur nette?
  • Est-elle positive ou négative?
  • Une banque estimerait-elle que tu as une bonne situation financière?
  • Si oui, quel montant la banque t’accorderait-elle, selon toi, et pourquoi?
  • Dans le cas contraire, comment pourrais-tu redresser ta situation financière?

Félicitations ! Tu es déjà un comptable ou une comptable en devenir!

Prêt ou prête à plonger dans le monde de la comptabilité? Voyons d’abord l’importance et l’intérêt de la comptabilité. C’est parti!

La raison d’être de la comptabilité

Une profession très ancienne

La comptabilité est l’une des plus anciennes professions de l’histoire. Elle remonte à la Mésopotamie. Les archéologues ont découvert des registres datant de 2500 AEC (avant l’ère commune) recensant les taxes et les rations des ouvriers. Voici une tablette mésopotamienne (sumérienne), gravée de caractères cunéiformes, qui date de cette époque.

Tablette mésopotamienne (sumérienne) gravée de caractères cunéiformes

Qu’est-ce que la comptabilité? Si l’on pense spontanément au fait de compter et de faire le suivi de l’argent, c’est en réalité bien plus que cela.

La comptabilité est une discipline que l’on retrouve dans quasiment toutes les organisations – de la grande entreprise à l’organe gouvernemental, et de la petite boutique familiale à l’organisme à but non lucratif.

La raison d’être d’une entreprise, qu’elle soit grande ou petite, est de faire du profit. Certaines ont des obligations bien particulières, comme s’assurer de couvrir leurs frais ou justifier leur gestion financière auprès des parties intéressées. Quoi qu’il en soit, toute entité doit comptabiliser les opérations financières qu’elle effectue avec d’autres parties. Après avoir comptabilisé ses opérations, l’entité doit préparer des rapports qui rendent compte de cette information financière et que les parties internes et externes consulteront, au besoin.

Pour exploiter une entreprise, les gestionnaires ont besoin de l’information financière afin de pouvoir orienter l’activité (la budgétisation) et savoir s’ils ont atteint leurs objectifs. Les comptables l’utilisent pour contrôler les dépenses, rendre compte des objectifs de revenus et mesurer l’efficience de l’entreprise de façon générale.

L’information financière sert surtout à prendre des décisions. Le système comptable d’une entreprise, qu’il soit électronique ou manuel, est censé fournir l’information requise. Un système comptable sert :

  • à enregistrer les activités financières quotidiennes de l’entreprise;
  • à récapituler et présenter l’information sous la forme d’états financiers;
  • à analyser et interpréter l’information pour prendre des décisions.

Une entreprise, quelle qu’elle soit, est obligée par la loi de tenir des registres comptables. L’Agence du revenu du Canada (ARC) exige qu’elle produise une déclaration de revenus. Elle doit aussi, chaque trimestre, comptabiliser et payer la taxe de vente harmonisée (TVH).

La plupart des entreprises produisent les documents suivants :

  • l’état des résultats;
  • le bilan.
  • Rapport ou lettre d’un ou d’une comptable ou d’un vérificateur ou d’une vérificatrice
  • Rapport d’une personne du conseil d’administration

Un vérificateur ou une vérificatrice est une personne externe qui vérifie que les comptes ont été établis en conformité avec les exigences des Normes internationales d’information financière (IFRS) établies par le Conseil des normes comptables (CNC). Nous reviendrons sur ces normes plus tard dans l’unité.

La différence entre comptabilité et tenue des comptes

Les termes « comptabilité » et « tenue des comptes » sont parfois employés indistinctement. Mais il y a une différence.

Femme comptable qui lit et ajoute du papier dans une calculatrice

Définitions

La comptabilité est l’ensemble des procédures servant à enregistrer, contrôler, analyser et interpréter l’information dans le système comptable. Les comptables, notamment, prennent des décisions au sujet de l’entreprise et de son fonctionnement à la lumière de cette information.

La tenue des comptes correspond à la première partie du processus comptable; c’est-à-dire, enregistrer l’information dans les livres ou les registres comptables de l’entreprise. Cet enregistrement peut être manuel ou informatique. Les livres de l’entreprise s’entendent des journaux et des comptes du grand livre. Un journal est un livre (ou un fichier informatique) dans lequel les opérations commerciales sont enregistrées pour la première fois. Les comptes du grand livre récapitulent l’actif, le passif et les capitaux propres (ou l’avoir du propriétaire)

Les utilisateurs et les utilisations de l’information comptable

Les utilisateurs de l’information comptable sont des personnes ou des groupes internes et externes à l’entreprise. L’entreprise présente l’information dans des documents comptables, parmi lesquels :

  • l’état des résultats;
  • le bilan.

Ces documents sont très utiles pour trouver des renseignements financiers sur une entreprise. Les propriétaires d’entreprise, les gestionnaires, les banques, les investisseurs potentiels et les comptables consultent ces documents. Tous utilisent cette même information pour différentes raisons. Prenons le bilan par exemple. Les propriétaires l’analysent pour évaluer le montant de leur participation et le niveau d’endettement de l’entreprise.

Les banques s’en servent pour déterminer la solidité financière de l’entreprise et établir sa capacité à rembourser ses dettes. Les investisseurs potentiels l’examinent pour cerner tout signe de faiblesse financière de l’entité et les comptables, pour évaluer les niveaux d’efficience de l’activité.

Voici un récapitulatif des utilisateurs de l’information comptable et des raisons pour lesquelles ils peuvent être amenés à s’intéresser au bilan d’une entreprise.

L’information comptable lui indique son droit sur l’actif. En comparant les bilans à différents moments, le ou la propriétaire peut déterminer si la situation financière de l’entreprise s’améliore et si les affaires se portent bien.

Les gestionnaires prennent quotidiennement des décisions concernant l’exploitation de l’entreprise à la lumière de l’information comptable.

Les sociétés qui accordent des crédits ou prêtent de l’argent veulent savoir si l’entreprise possède assez de liquidités pour honorer ses obligations de paiement. Elles cherchent aussi à déterminer leur droit sur l’actif. Les créanciers veulent avoir l’assurance que leurs clients seront en mesure de rembourser leurs dettes.

Pour les investisseurs, la situation financière de l’entreprise est l’un des facteurs pris en compte pour décider

d’investir ou non. Désireux de protéger leur investissement, ils s’intéressent à peu près à la même information que les créanciers.

Les ministères utilisent l’information comptable pour prendre des décisions politiques, établir des rapports statistiques et gérer les impôts. Cette information leur permet de déterminer si l’entité a calculé comme il convient les taxes de vente, la taxe sur les produits et services (TPS) et les retenues salariales, comme l’impôt sur le revenu.

Les normes de la profession comptable

Tous les utilisateurs de l’information comptable ont recours aux mêmes registres comptables, mais pour des raisons différentes. Ils prennent des décisions en fonction des renseignements contenus dans les documents financiers. C’est pour cela que la comptabilisation des opérations et la préparation de l’information comptable font l’objet de normes et directives strictes.

Autrefois, ces normes et directives étaient énoncées dans les Principes comptables généralement reconnus (PCGR). L’ensemble de la profession comptable, tous secteurs confondus, appliquait les PCGR. L’information comptable était donc pertinente et comparable pour quiconque en maîtrisait la préparation. Au Canada, l’Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) a publié un manuel réunissant ces principes. En janvier 2013, l’ICCA et CMA Canada ont créé CPA Canada, lequel réunit désormais sous sa bannière tous les ordres comptables provinciaux du Canada.

En 2011, les PCGR du Canada ont été remplacés par les Normes internationales d’information financière (IFRS) ou les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) établies par le Conseil des normes comptables (CNC) du Canada. Les IFRS s’appliquent aux sociétés qui sont cotées en bourse et les NCECF, aux sociétés qui ne sont pas cotées en bourse. (Tu survoleras les différentes formes juridiques d’entreprises dans l’activité suivante).

Les comptables professionnels doivent respecter ces normes à la lettre lorsqu’ils préparent les états financiers. Ils doivent donc bien les connaître. Tout au long du cours, tu auras l’occasion de voir ces normes appliquées concrètement, selon les états financiers et les fonctions comptables.

En savoir plus sur le CNC

Prends un moment pour bien comprendre la nature du CNC ainsi que sa mission en tant qu’organisation. Lis « À propos du CNC » et réponds ensuite aux questions qui suivent.

À toi de jouer!

Réponds à ces questions après avoir lu « À propos du CNC ».

Quel avantage le CNC apporte-t-il aux utilisateurs de l’information comptable?

Le CNC a quatre objectifs. Choisis-en un et explique-le dans tes propres mots :

De quelle manière le CNC collabore-t-il avec CPA?

Excellent! Tu sais que les normes comptables sont une nécessité et que leur raison d’être est de guider les comptables dans la préparation des documents financiers. Tout au long des unités 2, 3 et 4, tu vas rencontrer diverses normes comptables et étudier leur lien avec les procédures comptables. Tu vas apprendre à exécuter des fonctions comptables en pensant comme un ou une comptable! Tout au long du cours, tu auras besoin d’un outil supplémentaire pour t’aider à t’organiser : un « carnet de notes ». Il peut s’agir d’un vrai carnet de notes en papier dans lequel tu pourras prendre des notes ou d’une version numérique sous forme de fichier. C’est une décision personnelle, mais il est important que tu disposes d’un outil pour prendre des notes. Donne un titre à chaque série de notes brutes que tu prends en indiquant le nom et le numéro de l’activité d’apprentissage.

Revenons à Clara et à son projet de création d’entreprise. Imaginons que la banque lui ait accordé un prêt et qu’elle connaisse déjà sa première année d’activité. Comme toi, elle a suivi des cours de comptabilité à l’école secondaire et sait tenir ses registres et sa comptabilité. À présent, pense aux utilisateurs de l’information comptable que nous avons vus plus haut.

Crée et remplis un tableau comme celui-ci pour expliquer ce que chaque utilisateur ferait de l’information comptable de Clara.

Utilisateurs de l’information comptable de Clara Comment ils utiliseraient l’information pour prendre une décision
Propriétaire
Gestionnaires
Créanciers
Investisseurs
Gouvernement

Excellent travail!